DANCE REMIXES – double CD album – FRANCE – 1er pressage


Dance remixes

Dance remixes

 

Premier pressage du double CD DANCE REMIXES.

Cette compilation réunissant les remixes de Mylène FARMER est sortie en novembre 1992.

Références : Polydor 517 557-2 (livret et boîtier verso), Polydor 517 691-2 (label CD 1) et Polydor 517 692-2 (label CD 2).

Cet objet se compose de deux CD  :

CD 1 :

We’ll never die (Techno remix) – durée : 7 min 30
Sans contrefaçon (Boy remix) – durée : 5 min 55
Tristana (Remix club) – durée : 7 min 10
Sans logique (Illogical club remix) – durée : 7 min 11
Allan (Extended mix) – durée : 7 min 57
Ainsi soit je … (Maxi remix) – durée : 7 min 10
Plus grandir (Mother’s live remix) – durée : 6 min 25
A quoi je sers (Club remix) – durée : 7 min 50

CD 2 :

Que mon cœur lâche (Extended dance remix) – durée : 8 min 10
Pourvu qu’elles soient douces (Remix club) – durée : 6 min 30
Libertine (Carnal sins remix) – durée : 7 min 00
Je t’aime mélancolie (Extended club remix) – durée : 7 min 45
Regrets (Extended club remix) – durée : 7 min 13
Beyond my control (Godforsaken mix) – durée : 8 min 03
Désenchantée (Remix club) – durée : 8 min 10

On retrouve dans cette compilation les remixes connus des singles extraits des trois premiers albums studio et du live EN CONCERT mais pas seulement.

On y retrouve aussi le remix du lead single QUE MON COEUR LÂCHE ainsi que deux remixes inédits : ceux de WE’LL NEVER DIE (single sorti uniquement au Canada) et de LIBERTINE.

En théorie, le boîtier comporte sur son recto un sticker rond comportant la mention : « DOUBLE CD – INCLUS – QUE MON CŒUR LÂCHE (DANCE REMIX) – + 2 REMIXES INÉDITS ». Je n’ai malheureusement plus ce sticker qui était probablement collé par-dessus le blister. Au dos du boîtier, on trouvait également un sticker Polygram.

Cet objet contenait également un flyer proposant d’offrir aux 5000 premières demandes renvoyées à Polygram, un poster de Mylène FARMER.

J’ai eu la chance d’obtenir ce poster mais la malchance de l’avoir égaré au cours d’un déménagement. Je n’ai donc plus ni le flyer, ni le poster …

Mise à jour du 23/12/2014 : J’ai finalement déniché ce poster sur un site de revente.

Le livret contient une première page noire trouée laissant apparaître la photo de Mylène.

Les CD sont noirs avec des écritures blanches. Les labels peuvent être fabriqués soit par PRS, soit par PMDC comme celui que je vous propose de découvrir ci-dessous :

Dance remixes - double CD album - boîtier recto

Dance remixes – double CD album – 1er pressage – boîtier recto

Dance remixes - double CD album - boîtier verso

Dance remixes – double CD album – – 1er pressage – boîtier verso

Dance remixes - double CD album - intérieur boîtier 1

Dance remixes – double CD album – 1er pressage – intérieur boîtier 1

Dance remixes - double CD album - intérieur boîtier 2

Dance remixes – double CD album – 1er pressage – intérieur boîtier 2

Publicités

19 réflexions au sujet de « DANCE REMIXES – double CD album – FRANCE – 1er pressage »

      • Même pas!
        Si ma mémoire est bonne le poster était en édition limitée malgré le fait d’envoi du flyer tu n’étais pas sûr de recevoir ce fameux poster.
        De l’autre côté avec l’envoi du flyer elle était inscrite dans les fichiers de fan pour les futures opérations merchandising de la chanteuse.
        A bientôt 😉

      • Tu as totalement raison Mister en ce qui concerne le caractère limité de l’offre. Et c’est peut-être à partir de là que j’ai commencé à recevoir les bons de précommandes et compagnie.

  1. Les photos de ton article remettent en question tout ce que je croyais savoir sur ce double CD.

    Je constate que tes CD ont la mention « made in France by PMDC », et que les titres « Que mon coeur lâche » et « Pourvu qu’elles soient douces » sont écrits en entier. Tous les visuels PMDC que j’ai pu voir avaient ces deux titres incomplets (il manque les mots « lâche » et « soient douces »).

    En outre, les premiers pressages PMDC contenaient donc aussi ce fameux flyer… Moi qui pensait que seul le pressage fabriqué par PRS était concerné par cette subtilité!

    Il faut dire que cette compilation a bénéficié d’une multitude de pressage CD différents… Difficile de s’y retrouver! Au secours!

    Pour parler de l’album lui-même, je le considère comme un indispensable dans la discographie de Mylène Farmer. On sent l’investissement de l’équipe de production. Les remixes déjà existants avaient été remasterisés, et des remixes inédits composés pour l’occasion.

    Le remix de « We’ll never die » est une véritable claque. Des programmations rythmiques de fou, et des nappes de synthés qui ont de quoi mettre l’auditeur en transe. Sans oublier les basses très travaillées, qui rappellent un peu celles de l’Extended Mix de « Allan » dans leur qualité musicale.

    J’ai une petite anecdote concernant le remix de « Libertine ». La première fois que je l’ai écouté, j’étais chez mes grands-parents et on revenait d’une brocante. J’avais justement trouvé l’album « Dance Remixes » dans ce vide-grenier. Ma grand-mère m’a laissé utilisé le lecteur CD de son salon pour que j’écoute le disque… Quand j’en suis arrivé au remix de « Libertine », je me suis senti très… comment dire… je ne savais pas trop où me mettre! Et pour cause: dans cette version de la chanson, on entend Mylène gémir de plaisir comme une grosse cochonne! J’ai alors compris toute l’importance de l’appellation « Carnal Sins Remix »…! Du coup, je n’osais plus écouter ce fameux remix en présence de mes grands-parents! :-p

    Désolé pour ce très long commentaire. à bientôt! 🙂

    • D’accord avec toi Guillaume. Réunir les remixes de l’époque dans une compilation tout en y incorporant des inédits était une excellente idée. Même si sortir une compilation est un procédé un peu « facile » et forcément « commercial », on ne peut que constater qu’un grand soin a été apporté à la présentation des supports de DANCE REMIXES. Le remix de WE’LL NEVER DIE me plaît beaucoup aussi.
      Quant à ton anecdote sur LIBERTINE, elle m’a fait sourire. Il y a en effet des titres (parfois plus récents) de Mylène qui peuvent mettre mal à l’aise en de pareilles circonstances. Des chansons comme BE ME par exemple ne sont d’ailleurs pas forcément celles que je préfère.
      A bientôt !

      • Une compilation qui tombait au bon moment puisque l’aventure Giorgino commençait tout juste, donc nous a permis de patienter quelque peu au niveau musical.
        Je regrette les extended de Laurent Boutonnat qui sont toujours de réels bijoux!
        Le dernier end ate étant « C’est dans l’air » fut une très agréable surprise!
        Je partage totalement l’avis de Guillaume concernant le remixe de « We’ll never die »!
        J’étais déjà amoureux de cette chanson, mais ce remxie WAOUH!!!

      • Là aussi, vraiment d’accord avec toi en ce qui concerne les extended ! Ils devraient être quasi-systématiques pour les singles de Mylène. J’ai réécouté celui de C’EST DANS L’AIR pas plus tard que le week-end dernier et je me faisais justement cette réflexion.
        A bientôt !

  2. Coucou Tous,
    Je n’ai jamais compris pourquoi cette séance photo était ma préférée… tout comme je suis un grand fan de celle du tournage de Girogino ou de Lingbergh…

    • Bonjour epinart. J’aime également cette série de photos où l’on peut vraiment parler de mise en scène et dans lesquelles on découvre une Mylène capable d’humour et d’auto-dérision.
      Quant aux photos de Lindbergh, elles sont totalement à part et exceptionnelles de beauté. Mylène s’y révélait d’une façon totalement inédite, « crue » et rare.

  3. Le remix de « We’ll Never Die » est également un de ceux que je préfère ! Une réécriture formidable de la chanson, des nouveaux chœurs, des nouveaux gimmicks encore plus percutants, une réalisation impeccable…
    L’exemplaire que je possède a également les deux premiers titres du CD 2 incomplets et le sticker sur le recto. Mais acheté en 1996, il ne proposait déjà évidemment plus le flyer pour le poster !
    Au sujet du remix de « Libertine », aux gémissements de Mylène s’ajoutent des prises inédites du solo de saxo qui monte, monte, monte en mimant un orgasme. Un remix très suggestif, en somme !

    • Bonsoir Clément. WE’LL NEVER DIE semble être un remix très apprécié. C’est un titre dont la mélodie se prêterait bien à une interprétation sur scène, je trouve. Le texte, en revanche, est peut-être moins fédérateur.
      A bientôt !

  4. Ping : DANCE REMIXES – cassette – FRANCE – 1er pressage | MYLENE I-TEMS

  5. Ping : DANCE REMIXES – CD album – EUROPE | MYLENE I-TEMS

  6. Ping : Dans l’rétro … : MERCHANDISING L’AUTRE … / DANCE REMIXES – poster officiel – FRANCE | MYLENE I-TEMS

  7. Ping : REGRETS en duo avec Jean-Louis MURAT – CD maxi – FRANCE – boîtier slimline – édition limitée | MYLENE I-TEMS

  8. Ping : REGRETS en duo avec Jean-Louis MURAT (EXTENDED CLUB REMIX) – maxi 45 tours – FRANCE | MYLENE I-TEMS

  9. Ping : REGRETS en duo avec Jean-Louis MURAT – CD maxi – FRANCE – boîtier slimline – 2nd pressage | MYLENE I-TEMS

  10. Ping : DANCE REMIXES – DCC – FRANCE | MYLENE I-TEMS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.